Achat de bien immobilier ancien : quels impératifs à savoir ?

L’achat de bien immobilier ancien peut être une belle opération si elle est réalisée dans certaines conditions. Toute transaction immobilière a des règles qu’il est important de connaître. Quels sont les pièges à éviter quand on envisage de se procurer un logement ancien ? 

Ne pas contacter une agence

Acheter une maison ancienne par le biais d’une agence immobilière n’est pas une option à envisager. Vous pouvez visiter ce lien pour en apprendre sur le sujet. En effet, il est conseillé de mener la démarche seule. Puisqu’en tant qu’acquéreur, il y aura des frais d’agence qu’il faudra payer si la transaction est confiée à une agence. Même si le recours à ces professionnels est utile, il est préférable de l’acheter soi-même. Toutefois, il faudra faire attention aux vendeurs qui ont parfois tendance à surestimer le coût du bien à la vente.

A lire également : Les meilleures stratégies d’investissement immobilier en Espagne

Ne pas programmer de contre-visite

Un bien immobilier ancien mis en vente attire forcément de nombreux acheteurs. Avec les visiteurs, il est presque sûr que le vendeur recevra une ou plusieurs offres de prix. Il n’y aura peut-être pas de chance de faire une contre-visite. Il faudra donc prendre le soin de préparer la première afin de ne rien oublier.

Il est donc conseillé de rédiger une check-list concernant le bien à vérifier. Dans cette check-list, il ne faudrait pas négliger : l’année de construction, les fissures, l’humidité, les fenêtres, l’état de l’installation électrique et le mode de production du chauffage.

Cela peut vous intéresser : Diagnostic plomb à Toulouse : comment cela se déroule ?

Ne pas bien choisir l’heure de visite

Il ne faut en aucun cas choisir une heure de visite quand on envisage d’acheter un bien immobilier ancien. Il ne faut donc pas réfléchir à l’horaire de visite. L’idéal est de se mettre en tête que l’on peut le visiter à tout moment de la journée. Même s’il n’est pas aisé de le faire, il est très important de s’inscrire dans cette logique.

Il n’y a pas d’horaire défini pour faire une visite. Mais il est recommandé de visiter un bien de l’immobilier ancien durant la journée. On peut choisir un jour week-end afin d’apprécier l’ambiance du quartier et l’état de la maison.

Ne pas demander un document de copropriété

En effectuant un achat de bien immobilier ancien en copropriété, l’acheteur devient propriétaire d’une quote-part des parties communes. Cette condition oblige à assumer financièrement l’entretien du local avec l’autre ou les autres propriétaires.

Avant l’achat du bien, il est essentiel de demander le montant dédié aux charges. Les logements anciens, surtout les immeubles collectifs des années 70 et 80, requièrent des dépenses importantes. Si l’acheteur est soumis à un régime fiscal macro, il sera impossible de déduire les charges de ses revenus fonciers. 

Il est recommandé de demander au vendeur le carnet d’entretien du bien et les PV d’AG des trois années écoulées. Cela permet de voir les travaux qui ont été engagés et ceux qui restent à faire. Hormis ces points, il en existe d’autres dont il faudra tenir compte.