À quoi s’attendre quand on parle de crédit immobilier pour expatriés ?

Le crédit immobilier pour expatriés est un prêt qui aide de nombreuses personnes à réaliser leur projet d’acquisition de bien. Cependant, l’obtention de ce crédit obéit à des règles qu’il est important de connaître. À quoi doit-on s’attendre quand on décide de demander un crédit immobilier pour expatriés ?

Les démarches pour obtenir un crédit immobilier en France en tant qu’expatrié

L’obtention d’un crédit immobilier pour expatriés suit une norme. Même si ici en France, certaines banques se montrent réticentes en raison du statut d’expatrié, il est tout de même possible d’avoir ce prêt. La première des choses à faire est de préparer un bon dossier en vérifiant son éligibilité. 

A lire en complément : Investissement locatif à Rennes : les erreurs à ne pas commettre

Après, il faudra trouver une banque qui accorde des crédits immobiliers aux expatriés et voir si l’on remplit les conditions d’emprunt. Ensuite, il faudra constituer le dossier de demande. Enfin, l’on doit se rendre auprès d’une assurance de prêt pour expatrié afin d’offrir une garantie pertinente. 

Les pièges à éviter lors de la demande de crédit immobilier en tant qu’expatrié

Un crédit immobilier pour expatriés n’est pas sans risques, puisqu’il y a des pièges à éviter. En effet, les professionnels recommandent d’éviter les conseillers bancaires et les agences bancaires qui n’ont jamais monté de dossiers de crédit pour les expatriés. 

Dans le meme genre : Quels sont les privilèges de l’investissement locatif ?

Il faut aussi se méfier des courtiers en crédit qui n’ont aucune expérience concernant la gestion de ces dossiers. Après une prise de contact avec une banque ou un courtier, il est conseillé de poser tout de suite les questions afin de s’assurer que son interlocuteur a bien obtenu un crédit immobilier pour expatriés. 

Les avantages d’un crédit immobilier pour les expatriés travaillant en France

L’avantage principal est que l’individu bénéficie d’un taux d’intérêt moins élevé que celui d’autres pays. La TAEG pour un crédit immobilier pour expatriés est comprise entre 3,15 % sur 15 ans, 3,38 % sur 20 ans et 3,52 % sur 25 ans. 

Alors que dans certains pays comme l’Espagne par exemple, le taux est de 5 % sur 25 ans. Toutefois, ce taux peut connaître des fluctuations selon l’établissement choisi, la somme empruntée et la période de validité du prêt. 

Les possibilités d’achat d’une résidence secondaire par des expatriés

Pour financer l’achat d’une résidence secondaire, une banque peut demander à son client de répondre à de nombreuses conditions. L’une d’entre elles est de remettre un apport évalué à 20 % de la valeur du bien. En plus, il faudra couvrir les frais annexes (frais de notaire et de garantie), évalués à un peu moins de 10 % du prix d’acquisition de la résidence.

L’impact du statut d’expatrié sur l’approbation du crédit immobilier

Un expatrié est un individu dont la résidence fiscale est localisée ailleurs que la France. Pour les établissements bancaires, ce type de profil est à risque. Ce qui fait que les conditions d’obtention du crédit immobilier expatriés sont plus contraignantes.

Les garanties exigées pour un crédit immobilier pour les expatriés

Avant de se lancer dans un crédit immobilier expatriés, la banque demande une garantie pour se prémunir des éventuels litiges de remboursement. Cette garantie permet de rembourser le prêt en dehors des clauses couvertes par l’assurance emprunteur.

Pour les expatriés, il arrive que la banque se tourne vers une compagnie d’assurance ou un organisme de caution. Parfois, elle peut demander une réelle garantie qui peut être prise directement sur le bien immobilier.

Les options de remboursement flexibles pour les expatriés emprunteurs

Le crédit immobilier expatriés peut se rembourser après le déblocage des fonds et la signature de l’acte authentique chez un notaire. Dans la majorité des cas, la date relative au remboursement est définie par la banque. Elle varie entre le 1ᵉʳ et le 10 du mois. En d’autres termes, en cas de non-remboursement, l’assurance peut couvrir les frais. 

La préparation du dossier de crédit immobilier en tant qu’expatrié

Pour avoir un crédit immobilier pour expatriés, il est essentiel de préparer ses fiches de paye et son contrat de travail. Il faut aussi avoir un bilan de son épargne auprès de sa banque. Ces documents doivent être recueillis sur les 2 dernières années.

D’un autre côté, l’expatrié doit prévoir un titre de propriété ou un acte notarié, s’il est déjà propriétaire d’un bien immobilier. De plus, si certains documents sont établis en monnaie locale, il faudra les convertir en euro en prenant en compte le taux de change. Pour faciliter les démarches, l’expatrié peut avoir recours à l’expertise d’un conseiller juridique et financier.