Quels sont les critères pris en compte pour procéder à l’estimation d’un bien ?

L’importance de la méthode d’estimation immobilière n’est plus a démontré aujourd’hui. D’ailleurs, c’est une notion qui ne s’inscrit plus seulement dans le domaine de l’immobilier. Malgré ses preuves, une ombre demeure en ce qui concerne les critères mis en exergue pour évaluer le bien qui fait l’objet de l’offre. Ce contenu vous apporte la lumière à ce propos.

Estimation immobilière : En quoi consiste-t-elle ?

L’estimation immobilière est un moyen utilisé par les agents immobiliers pour évaluer un bien à vendre ou à acheter. Pour tout savoir sur l’importance de ce procédé, renseignez-vous sur Blog Immo & Patrimoine. En effet, l’estimation immobilière consiste à mettre sous examen, selon des critères bien définis, un bien immobilier. L’objectif, c’est de savoir ce qu’il vaut pécuniairement à l’instant des estimations. Pour réussir l’évaluation du bien, les agents immobiliers prennent en compte plusieurs critères. Les critères ont trait à la présentation du bien immobilier.

Sujet a lire : Pourquoi acheter un logement auprès d’une agence immobilière ?

Les caractéristiques du bien comme critère principal

Pour estimer le prix d’un bien, la première des choses que les professionnels regardent, ce sont les traits que présente le bien. Explicitement, on ne peut estimer que la valeur de ce que l’on voit. Ici, un accent particulier est mis sur l’état du bien. Est-ce une maison neuve ? Une maison à rénover en partie ? Ou encore s’agit-il d’une maison en ruine à reconstruire ? En effet, un bien en parfait état coûtera à coup sûr plus cher qu’un bien à rénover. Par conséquent, les toutes premières impressions partent de là. Si parfois le prix de vente inclus celui des rénovations, ce sont les acheteurs qui décident de rénover le bien après achat. Dans tous les cas, les acheteurs ne manqueront jamais de s’attarder sur les caractères dysfonctionnels du bien. Ce sera pour eux un alibi pour négocier la baisse du prix initialement fixé par l’acheteur.

La situation géographique : Un critère secondaire

En dehors des caractéristiques du bien, la position géographique du bien à vendre ou à acheter est un critère déterminant. Elle a une influence considérable sur la valeur de ce dernier. En effet, plusieurs sous critères sont pris en compte ici. Il s’agit d’abord de là où se situe le bien. Il est évident qu’un bien au cœur de ville sera plus chers qu’un bien situé dans une zone reculé. Les commodités du quotidien, c’est-à-dire la disponibilité ou non de l’énergie, de l’eau, des routes, de l’hôpital ou de restaurant sont mis en exergue. 

A lire en complément : Pourquoi vendre son bien immobilier par l'intermédiaire d'une agence ?

Ensuite, si c’est une maison, un accent est mis sur le nombre de pièces disponible. C’est ici que la question de la superficie se pose. Plus la maison est grande, plus elle est chère. Enfin, d’autres critères comme la disponibilité ou non d’une piscine ou d’un jardin font aussi effet. Ce sont l’ensemble de ces critères qui permettent aux agents immobiliers d’évaluer un bien.