Assurez votre niveau de vie à la retraite : La stratégie patrimoniale incontournable à adopter

À la retraite, le temps dont vous avez probablement tant rêvé durant votre carrière professionnelle sera enfin à votre disposition. Cependant, la question se pose sur votre pouvoir d’achat pour en profiter pleinement. Il est indéniable que le passage à la retraite s’accompagne d’une baisse de rémunération. D’après le Conseil d’Orientation des Retraites, la perte sur les revenus des salariés peut aller jusqu’à 50 %. La constitution d’une épargne devient essentielle pour envisager votre retraite sereinement, en vous offrant des ressources complémentaires. Alors, le Plan d’Épargne Retraite (PER) entre en jeu en vous offrant une solution adaptée à votre situation.

Le Plan d’Épargne Retraite (PER) : L’atout essentiel pour préparer votre retraite

En parallèle : Comment gagner de l'argent avec 10.000 euros ?

Le PER est l’outil indispensable pour anticiper votre retraite. Que vous soyez salarié, indépendant ou fonctionnaire, il vous accompagne tout au long de votre vie professionnelle. À la retraite, vous pouvez récupérer votre épargne sous forme de :

  • Capital
  • Rente 
  • Un mix des deux

Pour commencer dès maintenant, ouvrir un PER ne nécessite qu’un investissement initial modeste, même quelques dizaines d’euros. Vous pouvez ensuite effectuer des versements complémentaires selon vos moyens. D’ailleurs, vous pouvez vous renseigner concernant les repères sur les Plans Épargne Retraite (PER).

A lire en complément : Les meilleures stratégies d’investissement immobilier en Espagne

Pour une épargne régulière, programmez des versements automatiques et augmentez-les progressivement au fur et à mesure de l’augmentation de vos revenus. Ainsi, vous renforcerez efficacement votre épargne retraite.

L’allégement de votre effort d’épargne grâce à une fiscalité avantageuse

Optimisez votre préparation à la retraite et préservez votre pouvoir d’achat grâce au PER et à ses avantages fiscaux. Profitez d’une déduction allant jusqu’à 10 % de vos revenus professionnels de l’année précédente. Le plafond est de 32 909 euros pour les salariés. Pour un travailleur indépendant, vous pouvez déduire 10 % de votre bénéfice imposable. Ensuite, vous augmentez de 15 % du bénéfice jusqu’à un maximum de 76 102 euros.

Consultez votre avis d’imposition pour trouver le montant maximal des versements déductibles dans la rubrique « Plafond d’épargne retraite ». Vous pouvez également augmenter votre déduction en utilisant les plafonds non utilisés des trois années précédentes ou ceux de votre conjoint. Cela est possible le cas échéant. Le gain fiscal dépend de votre Taux marginal d’Imposition (TMI), c’est le taux d’imposition de votre tranche de revenus la plus élevée. Un TMI élevé entraîne un gain fiscal plus important.

Les SCPI : Une voie vers des revenus stables et constants

Investir dans l’immobilier via les SCPI est un moyen pratique et abordable de compléter vos revenus à la retraite. Avec seulement quelques centaines d’euros, vous allez acquérir des parts pour bénéficier d’un revenu supplémentaire sans vous soucier de la gestion locative.

L’acquisition de SCPI en démembrement est idéale pour votre investissement retraite. Achetez la nue-propriété avec une décote sur le prix d’achat. Il est recommandé de le considérer vers 45 ans, afin de synchroniser le remembrement avec votre départ à la retraite. Pendant le démembrement, vous ne percevrez aucun loyer, ce qui réduit votre imposition et l’impact sur l’IFI. 

Les premiers loyers viendront compléter votre pension de retraite une fois le démembrement terminé.